Millions de coeurs

Mes mots au fil des jours …

Carrousel

Il y a ceux qui passent à côtés avec l’espoir caché. Ceux qui l’aperçoivent de loin en sachant déjà qu’il ne sera pas leur allié. Et il y a ceux qui savent depuis longtemps que les heures se figeront au gré de ses mouvements. 

Quelques-uns le mépriseront, beaucoup se déguiseront de leurs yeux brillants et certains crieront à ce capitalisme qui quémande l’argent pour octroyer l’oubli.

Allons-y sans se barder de réflexions perdues… Prenons un ticket…

La musique nous débarrasse de la foule qui respire aux alentours.

Et ça tourne, et ça enivre, et ça rend heureux.

Le carrousel illumine la place et ces sourires qui croient en la magie.

L’illusion du galop de ces chevaux de bois nous fait frémir. Ivre de joie, tu choisiras ce siège sculpté en animal mécanique pour chavirer dans l’aventure qui tourne en rond comme les tours effrénés du temps.

Un instant pour rien. Juste pour être bien.

Le destin comme cet immense carrousel ne cessent de froisser nos émotions.

Tu respires comme tu tournes.

Tu vis comme ces tours de manège.

Le carrousel est un peu la vie … juste un peu…

Triste. Heureux. Egaré. Joyeux.

Parfois tu perds le sens des choses et tu t’évades au-delà des maux.

Certains jours, tu oublies le temps.

Au milieu de secondes folles, seul ou accompagné, tu braves des minutes au-delà du commun.

Tu salues ceux qui sont autour. Tu te caches derrière ces objets de bois taillés pour te perdre dans tes aventures.

A la fin, tu es triste, heureux ou impatient de recommencer. Tu veux rejoindre les autres ou voler aussi seul que possible. S’interdire ou se permettre.

Et, tu reviendras car il te reste des jetons d’espoir.

Tu imagineras et tu rêveras au merveilleux.

Un jour, tes enfants prendront ta place et tu seras celui qui lève le bras quand tu apercevras ces rires qui ondulent et valsent pour ralentir dans une chevauchée aussi impermanente que l’existence.

Vous irez, ensuite, vers d’autres fantaisies pour oublier… puis se souvenir du carrousel … puis espérer … puis rêver … puis refaire un tour.

De ONE LOVE à EDEN KARMA89

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :