Millions de coeurs

Mes mots au fil des jours …

Ce jardin où le soleil se couchait

Je ne dors pas mais mes yeux se ferment. Mon corps se plaque sur le fauteuil et je pars.

Je sais ce qui m’entoure et devine ma place dans cette pièce lointaine.

J’arrive bientôt dans ce jardin. L’herbe verte à l’excès est recouverte de feuilles mortes. Des arbres sombres dessinent une place éclairée par ce pré brillant. Un potager vide s’entrevoit au fond. Sa terre noire comme la nuit sans lune frémit sous en vent glacial. Je suis entouré par le néant. Au loin, plus rien ne se discerne. Le ciel est rose et parsemé de nuages mis en lumière par un soleil qui n’existe plus.

Je ratisse les feuilles sans les enlever. Melina est à mes côtés. Elle me sourit.

Je veux m’enfuir car absent du bonheur, étranger à l’espoir et perdu.

Je n’ai qu’à ouvrir les yeux mais le jardin veut que je reste. Il me sourit avec cette méchanceté hypocrite qui sait si bien se taire. Il me ment et triche pour que je pleure avec lui.

J’ouvre les yeux.

Je suis convaincu qu’un jour je ne pourrai repartir. Il y a encore beaucoup de feuilles à ôter dans mon jardin… dans ce jardin.

Peut-être que le printemps le fera changer.

Peut-être qu’il faudra le cultiver.

Je dois y retourner.

De ONE LOVE à EDEN KARMA 64

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :