Millions de coeurs

Mes mots au fil des jours …

https://youtu.be/9E6b3swbnWg

LARMES

Le rêve d’enfant d’une princesse qui entre dans l’église.

Larmes de joie.

L’ascension spectaculaire d’une petite fille aux regards de l’autre.

Larmes de fierté.

Un jeu qui devient victoire puis histoire.

Larmes d’enfance.

Des cris sans échos dans l’obscurité solitaire.

Larmes de tristesse.

Des insomnies spectrales qui n’attendent que l’oubli.

Larmes de peine.

Taper dans les murs pour rendre ses mains sensibles d’une douleur aveugle.

Larmes de colère.

Vouloir détruire ces détestés jalousés.

Larmes de rage.

S’émerveiller de la création naturelle et humaine.

Larmes de sensibilité.

Les voir rire et aimer et rire et aimer …

Larmes de famille.

Qu’elles soient masquées ou éclaboussées sur la place publique, elles savent couver nos vies qu’on les accepte ou qu’on les mente. Elles baigneront nos cœurs et je plains ceux au regard tari qui espèrent que la faiblesse est humide.

La vie au bord des larmes et celles-ci au bord des yeux.

Il n’y aura rien de plus intensément beau que ce qui brille avec pudeur sur nos visages de vivants.

Certaines aboutissent et d’autres se perdent dans le vent de l’oubli.

Originales de l’instant, elles relatent si bien nos existences.

Pleurer n’est pas tomber ni se rabaisser, c’est un des visages de l’homme. Le pouvoir d’une sensibilité face à l’impermanence d’une vie magnifique.

Elles ont été, elles sont et elles seront là … pour toujours

De ONE LOVE à EDEN KARMA 57

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :