Millions de coeurs

Mes mots au fil des jours …

https://youtu.be/rcOKL69bKpQ

PREMIER CONTACT: la maîtrise du temps est-elle acceptable pour l’homme?

Quelle bonne surprise! Quand ce film a débuté, je savais à quoi m’attendre. Un film de science-fiction, comme les autres, sans surprises ni émotions avec des effets visuels qui me ferait malgré tout passer un bon moment.

Mais dès les premières secondes, j’ai su que ce serait différent. Il y avait une ambiance attractive et des couleurs prenantes. On était, ainsi, immédiatement avec les questions, les peurs et les doutes de Louise.

Tirée d’une nouvelle de Ted CHIANG «l’histoire de ta vie» de 1998,Premier contact – 2016 – est un film à part. Il ne rentre pas dans le moule de la science-fiction classique. Dennis villeneuvenous offre un film élégant et soyeux. On va glisser sur l’immensité de l’univers, les limites de l’homme et l’amour.

Même si l’intrigue reste basique on sera surpris pendant deux heures. De mystérieux vaisseaux surgissent.Une espèce extra-terrestre arrive sur terre et veut communiquer avec les humains. Ces derniers ont peur d’être attaqués. Ils sont terrifiés par l’énigme de cette présence. Une communication semblerait s’établir par l’intermédiaire de Louise Banks et Ian Donnely mais le temps aiguise la peur et le spectre de laguerre absolue. Louise serait la solution.

Premier contact fait vibrer cette corde intérieure de sensibilité dès les premiers instants.

Le scénario est très pertinent et efficace. Les Personnages sont dans la logique du dynamisme de ce long-métrage.

On restera scotché à l’écran en attendant une communication avec ces êtres venus d’ailleurs.

On se questionne. Que va-t-il se passer ensuite? Suis-je différent d’une autre espèce? Suis-je mieux? suis-je moins bien? Un suspens s’érige au fil des minutes. On arrivera, finalement, à côtoyer les limites de la race humaine.

«Savoir courber le temps comme une boucle pour agir sur le présent via une action passée» deviens une arme, un espoir, une limite franchie par une intelligence qui n’est pas encore assez développée.

L’homme est-il capable de maîtriser le temps?

La race humaine est imparfaite. Nous sommes dotés de sentiments extrêmes et ne pouvons les maîtriser. On aime… On tue…

Premier contact est un film qui interroge. C’est un moment de science-fiction à part. L’histoire est belle. Au travers de Louise et de sa fille Hannah, l’amour sera présente.

Car il s’agit, ici, du principal pouvoir de l’homme: être capable d’aimer et de créer la vie malgré cette certitude que tout aura une fin.

Le réalisateur, le scénario et les acteurs offrent une science-fiction qui se transforme en suspens pour glisser dans un drame qui se pare de poésie.

Un moment à vivre…

Millions de cœurs 30

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :