Millions de coeurs

Mes mots au fil des jours …

https://youtu.be/hEJnMQG9ev8

MAD MAX FURY ROAD

Faire du beau avec du laid

C’est une peinture. Une toile éclaboussée par des traces sales qui embellissent. Les couleurs étourdissent. C’est grandiose et vulgaire. C’est obscure et magnifique.

M. MILLER nous offre deux heures d’une symphonie visuelle orchestrée avec maestria. Cette vie imparfaite et vilaine devient belle.

Le réalisateur parvient à sublimer le laid pour en faire de l’éblouissant.

On pourrait palabrer pendant de longues heures sur la photo, le cadrage et la mise en scène et au final, on sortira étonné, surpris, ébloui, abasourdi et ravi.

Max vit dans un monde triste qui ne connaît plus l’espoir et souffre de cette mort qui fait vaciller l’existence. On pleure les proches disparus et espère au travers ceux qui maîtrise les matières premières. Tout est délabré. On ne vit qu’à moitié. La folie humaine ne s’entend plus car les moteurs rugissent avec rage. Ils hurlent cette essence devenue or du monde.

MAD MAX FURY ROAD est magnifiquement réalisé.

Son histoire est simple. Le scénario laissera les plus intellectuels sur le seuil de la porte. Les personnages semblent peu approfondis mais ils soulèvent cet espoir que l’amour des humains est toujours là, cachée sous le sable, la saleté, les maladies et ces corps dispersés par ces courses poursuites mécaniques de cette route en furie.

Ce film est visuellement parfait. Le fond est viscéralement troublant comme pouvait l’être les trois premiers opus ancestralement nés à une autre époque du cinéma.

Sans réfléchir à l’extrême, on sera brassé avec ardeur au plus profond de notre humanité. On côtoiera le beau, le laid, le bien, le mal, la folie et l’amour.

C’est un spectacle. C’est le monde de MAX, apocalyptique où le vert n’est plus.

Ce n’est pas une suite ni un reboot. C’est une autre immersion dans cet univers avec davantage de force et de vigueur.

Et ces couleurs … et cette vitesse …

« …  Quelle magnifique journée !! … ».

Merci M. MILLER.

Merci MAX.

Il restera toujours de l’humanité au plus profonde des déserts de l’enfer.

Laissez-vous aller à juste consommer les images. L’histoire viendra à vous sans difficultés et vous roulerez à toute vitesse dans ce monde dévasté.

Millions de cœurs 21

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :