Millions de coeurs

Mes mots au fil des jours …

https://youtu.be/tvTRZJ-4EyI


https://youtu.be/pfbZgS_XjVk

La jeunesse de maintenant : une légion prête à affronter le monde

De générations en générations, ils se sont toujours adaptés.

Au fil des siècles, ils ont su combattre avec leurs armes et leur fougue naïve d’adolescent.

Et tel les 300 Spartiates venus défier les Perses aux Thermopyles, les jeunes de maintenant se dresseront face à ce monde si amère et compliqué à aborder.

Je les observe au détour d’une salle de classe ou dans la ferveur affolée de la cours de récréation, et je ressens cette différence flagrante. Ils n’ont plus peur de rien. Ils ne baissent plus le regard devant personne. Ils sont constamment dans la représentation.

Ces jeunes myrmidons s’élèvent face aux remparts d’une cité troienne virtuelle sans avoir besoin du soutien d’un Achille.

Avec leurs propres armes, ils vaincront ces Hectors qui défendent ces valeurs adultes parfois austères et rigides.

Leur insouciance devient arme de destruction massive. Ils sont naïfs de leur peur et ne craignent plus le mal.

A grands coups de commentaires grinçants, de likes moqueurs et de tweets assassins, ils deviennent une horde redoutée comme Attila le Hun l’était face à l’empire Romain.

Des filtres de Snapchat aux provocations d’Instagram, ils ne respectent plus la hiérarchie de l’âge.

Leur tenu vestimentaire ultra codée et référencée est une protection et un moyen d’exister dans la tribu. L’action n’est plus la base du respect. L’image est plus forte que tout. Que celui ou celle qui aura le plus de vues conquiert le monde comme Alexandre a su étendre son empire de la Macédoine aux Indes. Ces effrontés sont devenus invincibles par la force digitale.

N’ayons pas peur pour eux. Téléphone à la main et écouteurs vissés aux oreilles, ils savent se moquer, clasher et provoquer. Ils peuvent remettre en cause les tabous adultes, le sourire aux lèvres.

Ils sont grands plus vite. Les nouveaux aliments chimiques du bon goût les développent plus que de raison. Leurs cerveaux reçoivent des informations en permanence. Ils savent tout. Ils sont au courant de tout. Ils sont connectés à ce monde virtuel. Très vite. Toujours plus vite. Une overdose de posts dyslexiques d’amour.

Ils consomment la chaire avant le sentiment. Ils expérimentent le charnelle avant la découverte du corps.

Leurs drogues sont à leur image. Rapides et excessives en ne laissant que très peu de place à l’erreur.

Et comme si tout cela ne suffisait pas, ils sont capables de passer d’une chose à l’autre, d’un sujet à l’autre et d’un tabou à l’autre sans transition ni réflexion.

Il y a encore des exceptions car la sensibilité ne se perd pas. Elle existe à l’arrière des écrans. Elle demeure … n’ayez crainte. Mais ils ne l’exposent plus. Il la conserve au fond de leur coeur pour la partager dans l’intimité la plus profonde. Ils ont bien compris que cette dernière pourrait être faiblesse dans ce monde déjanté.

N’ayons crainte.

Ils ont l’air … mais ils sont bien plus que ça.

Ils sont prêts à la guerre. Disposés à gagner, à rêver et à aimer ! Des légions entières de bravoure avec stratégies et armes propres à leur culture.

Nous nous devons de les accepter et de les guider en les accompagnant. Ils nous faut les aimer et les rassurer. Nous avons le devoir de leur transmettre ce sens affiné de la magie et du rêve … pour qu’ils ne baissent pas le regard dans cette bataille qu’est la vie.

Leur carapace d’effronté les pousse à traverser la rue comme le champ de bataille en défiant du regard quiconque croisera leur chemin. Ils sont adaptés à ce monde ….

N’ayons crainte pour eux.

Millionsdecoeurs 7

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :